Escale de TAORMINE (Sicile - Italie)

 

Décembre 2014 – Costa Fascinosa

 

------------

Cette visite se fait à partir de l’escale de Messine.

 

Nous avons pris de façon exceptionnelle une excursion du bateau trouvant plus facile l’accès à ce lieu.

Cette station balnéaire chic sur la côte nord de la Sicile est située haut dans les montagnes ; les visiteurs peuvent donc profiter de belles vues. Par contre, visite à faire absolument par beau temps.

Durée du trajet entre Messine et Taorminé : environ 45 mn.

Dès la descente du car, vous prenez un ascenseur.

La ville de Taormina est sans aucun doute un des joyaux siciliens. Certes, le tourisme de masses a modifié le caractère de la ville en la remplissant de centaines de voyageurs qui agitent la vie paisible des 10.000 habitantes de Taormina.

Placé sur une falaise à 200 mètres d’hauteur sur les bords du Mont Tauros, Taormine est un bijou accosté sur une terrasse naturelle.

De nombreuses personnalités ont séjourné à Taorminé : Ecrivains comme Truman Capote, Tennessee Williams, Thomas Mann ou Jean Cocteau, comédiens de la taille de Greta Garbo, Cary Grant, Orson Welles ou Rita Hayworth ont vécus dans ses hôtels et pris des déjeuneurs en surplombant la Méditerranée. Tous, même Dali, le fou génial, ont trouvé l’inspiration.

Monuments et lieux

Ruelles de Taormina. Photo de Viking's Pub. 

Panorama depuis Taormine, le belvédère de la Méditerranée.

Taormina est en soi un balcon sur la Méditerranée avec des différents points de vue, tous magnifiques : la panoramique de la baie de Naxos avec l’Etna au fond ; la vue depuis le théâtre romain ; les vues depuis les rues que surplombent la falaise sur laquelle est penché Taorminé, etc.

Promenade à Taorminé.

Il est vrai que les boutiques de souvenirs, les restaurants et bars les hôtels et les galeries d’art ont envahi les rues de Taormine. Les rues sont le premier atout touristique de la ville, avec les arriérés gouts architecturaux du passé ibérique, de l’occupation aragonaise, puis castillane et espagnole : la cathédrale de Taormina, il Duomo de San Nicolo, la Villa Comunale avec ses jardins sus jardines, o el Palazzo des Ducs de San Stefano, un de meilleurs exemples d’architecture normande de Sicile

Rues de Taorminé.

En suivant il Corso Umberto I nous arrivons a la Piazza Vittorio Emanuelle II, construite sur l’ancien forum romain. A côté le Palazzo de Corvaja o Corvaia (XIV siècle), siège du Parlement de Sicile. Le palace est un mélange d’influences avec sa tour arabe du X siècle en pierre lavique noir et pierre ponce blanche et ses touches de gotique catalan.

Aujourd’hui le Office de tourisme s’y trouve avec le Musée Sicilien d’Arte e Tradizioni Popolari. A gauche nous y trouvons l’Eglise de Santa Caterina, du XVII siècle et style barocco, dont l’intérieur garde encore des restes d’un odéon romain, un mini théâtre de 200 places.

En face, une ruelle (via Teatro Greco) ascendant nous amène au monument le plus fameux et remarquable de Taormine, son théâtre grec.

Théâtre de Taormina.

Le monument a été construit vers le III siècle av. J.-C., bien que le théâtre que nous pouvons voir aujourd’hui a été transforme par les Romains au III siècle. Situé dans la partie plus haute de la ville donne complètement sur la mer et el volcan Etna. Ce mélange de art, music, culture y paysage crée un panorama, une des vues plus magnifiques de toute l’île.

Thêátre de Taormina, quelle vue de Sicile. Photo de Alex Bueno.

Le Théâtre abrite aujourd’hui des concerts et représentations.

L’entrée est payante, et comme partout en Sicile pas très bon marché.

Proche au théâtre grec nous trouvons les ruines de la las Naumachie, une œuvre monumentale qui grâce à un mur titanesque appuie sur des contreforts. La naumachie permettait stoker de l’eau suffisant pour les besoins de la ville et l’arrosage des cultures.

Vieux quartiers à Taorminé.

Un autre point d’intérêt est la Piazza 9 Aprile, un beau belvédère donnant sur la mer et le volcan Etna. L’ancien bâtiment d’une église (San Agostino), aujourd’hui une bibliothèque. Ici même, sur la place une autre église, celle de San Giuseppe de style baroco. Enfin, la porta di Mezzo et la Tour dell’Orlogio regarde les touristes dans la place et les cafés les plus chers de Sicile.

Par la Porta di Mezzo nous rentrons dans le cartier ancien de Taormina. Là l’influence arabe es plus marqué : des petites ruelles qui mènent vers l’église de San Giovanni de Malta, le Palace Ciampoli, (un bâtiment du gotique catalan, avec des fenêtres géminées, aujourd’hui hôtel); et finalement la Piazza del Duomo, la mairie et la cathédrale de San Nicolo.

Le Duomo de Taorminé.

La Via Umberto termine son parcours dans la Porta Catania Espagnol. Un peu avant d’arriver, des ruelles en pente abrupte nous mèneront à la Badia Vecchia, (siège du Mussée Archéologique). Il s’agit d’une Tour Normande avec des créneaux refait au XIV siècle. Un autre exemple d’architecture Normande est le Palazzo dei Duchi di San Stefano, situé dans la Piazza San Antonio

Comment se rendre à Taormina

Pour visiter Taormina le plus commode est s’y rendre en transport public, car le centre ville est pour la plus part piétonne. La difficulté pour se garer fait presque obligatoire de rentrer dans un grand parking à plusieurs étages adosse au flanc de la montagne.